Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Services Communaux / COVID-19 / Messages Be Alert

Messages Be Alert

1. BE-Alert - Niveau d’alerte 4 de la COVID-19 : des règles plus strictes à partir du lundi 19 octobre. Communiqué du Premier Ministre, Alexander De Croo.

Le Comité de concertation a pris connaissance de la situation épidémiologique préoccupante, qui place depuis aujourd’hui l’ensemble du pays au niveau d’alerte 4 du baromètre COVID-19 (niveau d’alerte très élevé).

La pression sur les hôpitaux et sur la continuité des soins non liés à la Covid-19 augmente. Certains hôpitaux sont confrontés à de nombreuses absences au sein de leur personnel. Les soins de première ligne, notamment la médecine générale, font eux aussi face à une pression croissante.
Le nombre de patients COVID en soins intensifs est, aujourd’hui, 2,5 fois plus élevé que fin mars.

Pour éviter que les hôpitaux se retrouvent dans une situation encore plus problématique, que les écoles doivent fermer, que l’économie soit à l’arrêt et que de trop nombreuses personnes se retrouvent isolées en raison d’un confinement généralisé, le Comité de concertation a décidé d’une série de mesures :

  • Les contacts rapprochés sont limités à 1 personne maximum.
  • Les rassemblements privés sont limités à 4 personnes pendant deux semaines, toujours les mêmes.
  • Les rassemblements sur la voie publique sont limités à 4 personnes maximum.
  • Le télétravail devient la règle, pour les fonctions qui s’y prêtent et dans le respect de la continuité de la gestion des entreprises et organisations, services et activités.
  • Les marchés et foires de petite envergure restent ouverts, mais la consommation de boissons et de denrées alimentaires est interdite. Les marchés aux puces, les brocantes et les petits marchés de noël sont interdits.
  • Les cafés et restaurants seront fermés. Cette mesure vaut pour une période de quatre semaines et fera l’objet d’une évaluation après deux semaines. Le retrait sur place de plats à emporter reste possible jusqu’à 22h00. Les réceptions et banquets organisés par un service traiteur ou de catering professionnels sont interdits, sauf dans les hôtels pour les clients qui y séjournent et les réceptions dans le cadre de funérailles (maximum 40 personnes).
  • Les nightshops doivent fermer à 22 heures. La vente d’alcool est interdite à partir de 20 heures.
  • Interdiction de se trouver sur la voie publique entre 24h00 et 5h00, sauf pour les déplacements essentiels et non reportables, tels que les déplacements pour des raisons médicales urgentes, des déplacements professionnels et le trajet entre le domicile et le lieu de travail.
  • Les activités à l’intérieur continuent de relever des protocoles en vigueur jusqu’à leur évaluation au 23/10. La vente de boissons et de nourriture est interdite.
  • Les compétitions sportives : réduction de moitié des compartiments réservés aux spectateurs qui  passeront de  400 à 200 (professionnels) ou composés uniquement des membres d’un même foyer (amateurs). Les cafétarias et débits de boissons sont fermés.

Les mesures entrent en vigueur le 19 octobre et seront d’application pendant un mois, avant d’être soumises à une évaluation.

Plus d’informations sur les nouvelles mesures (PAGE WEB)

 

2. Communiqué du Premier Ministre, Alexander De Croo (06.10.2020)

Renforcement des mesures

L'évolution actuelle de la pandémie est particulièrement préoccupante ; le nombre de contaminations, d'admissions à l'hôpital et de décès est en augmentation. Afin d'éviter un confinement général, le Comité de concertation, après avoir pris connaissance d'un avis de CELEVAL, a décidé de renforcer une série mesures.

  • Contacts rapprochés : limitation à maximum 3 contacts rapprochés par mois. Un contact rapproché est un contact avec une personne à moins d’1m50 sans masque.
  • Rassemblements privés à domicile : maximum 4 personnes, dans le respect des distances de sécurité ou avec port du masque si c’est impossible.
  • Cafés, cafétarias et autres endroits où l’on sert des boissons : maximum 4 personnes par table, à l’exception des personnes vivant sous le même toit.
  • Rassemblements non organisés à l’extérieur : maximum 4 personnes, sauf pour les personnes vivant sous le même toit.
  • Heure de fermeture des cafés : 23h00.
  • Efforts supplémentaires en matière de sensibilisation et de respect afin que ces mesures soient appliquées partout.
  • Le télétravail est fortement recommandé, plusieurs jours par semaine

 

Ces mesures constituent le « socle national ». Dans les provinces où la situation s’aggrave (sur la base du futur baromètre), le gouverneur doit proposer des mesures complémentaires, en concertation avec le ministre de l’Intérieur et le commissaire COVID-19. Ces mesures peuvent s’appliquer à l’ensemble de la province ou une partie de celle-ci.

Le suivi strict de ces mesures est absolument nécessaire pour protéger nos soins de santé, pour maintenir les écoles ouvertes au maximum et pour protéger les personnes âgées et les personnes vulnérables. Si ces mesures ne sont pas suivies, des mesures encore plus strictes s’imposeront. Notre vie sociale sera encore plus réduite et notre économie sera gravement mise à mal. Le respect de ces mesures est notre responsabilité à tous.

Ces mesures s'appliquent à l'ensemble du territoire à partir du vendredi 9 octobre jusqu’au 9 novembre inclus, après quoi elles seront soumises à évaluation.

Désignation d’un commissaire COVID-19

Le Comité de concertation a désigné M. Pedro FACON au poste de commissaire COVID-19. Il sera assisté par Mme Carole SCHIRVEL, commissaire adjointe COVID-19. Le Comité de concertation a chargé le commissaire COVID de rendre le baromètre opérationnel le plus rapidement possible, en procédant notamment à une adaptation des protocoles sectoriels et incluant un plan de communication.

Le commissaire COVID sera chargé de coordonner la politique de santé des autorités fédérales et celle des entités fédérées. Son mandat couvrira une durée de douze mois, prolongeable par période de six mois.

Le commissaire sera assisté par un comité scientifique inter- et multidisciplinaire, qui pourra être complété par des scientifiques étrangers, et par une équipe de gestionnaires de projet, qui actualisera sans cesse les connaissances sur le virus de manière structurée et surveillera l'impact social, économique et sociétal des mesures.

Poursuite de l’élaboration du baromètre COVID-19

Le Comité de concertation a pris connaissance des travaux de CELEVAL relatifs au baromètre. Le commissaire COVID est chargé de poursuivre l’élaboration du baromètre, en particulier d'adapter les protocoles sectoriels et de les intégrer dans le baromètre. Ainsi, à chaque étape (couleur) du baromètre, il faut qu’apparaissent clairement les mesures spécifiques qui s'appliquent dans les différents secteurs.
Dès que le baromètre sera pleinement développé et doté d'indicateurs clairs, de mesures adaptées à chaque secteur et chaque groupe cible et qu’un test de résistance du mécanisme sera effectué, il pourra être lancé.

3. Communiqué de la première ministre, Sophie Wilmès (23.09.2020)

Le Conseil National de Sécurité élargi aux Ministres-présidents s’est réuni pour se pencher sur le travail réalisé par Celeval à qui il a été demandé d’élaborer une vision à plus long-terme de gestion du risque sanitaire.

Les six règles d’or sont centrales dans cette vision. Pour rappel, il s’agit :

  • De respecter les règles d’hygiène ;
  • De pratiquer ses activités de préférence à l’extérieur ;
  • De penser aux personnes vulnérables ;
  • De garder ses distances (1m50) ;
  • De limiter ses contacts rapprochés ;
  • De suivre les règles sur les rassemblements


Concernant les contacts sociaux, les citoyens peuvent voir toutes les personnes qu’ils souhaitent à condition de garder leurs distances à tout moment et, si ce n’est pas possible, de porter un masque. Dans tous les cas, les citoyens ne peuvent pas voir plus de 10 personnes au même endroit, au même moment (enfants non compris).

Les contacts rapprochés avec une personne ne faisant pas partie de son foyer, pendant plus de 15 minutes et sans distance d’1m50 et sans masque doivent être limités le plus possible. Etant donné que des études démontrent qu’une majorité de citoyens ont besoin d’une référence chiffrée, les experts conseillent à chacun de ne pas avoir à ce stade de contacts rapprochés avec plus de 5 personnes (hors foyer) par mois.

Plus d’informations sur les mesures adaptées (SITE WEB)

Actions sur le document